Tourisme écologique en France

By on 25 November 2018 0

Le tourisme écologique est un terme qui comprend diverses notions. D’entrée de jeu, c’est une forme de tourisme responsable et ayant lieu dans des environnements naturels. Cependant, une forme d’écotourisme tend de plus en plus à se développer en ville. Contrairement aux croyances populaires, le tourisme vert ne protège pas seulement les destinations de vacances. Il s’agit de préserver l’environnement, les espèces mais aussi les paysages.

En somme, le développement durable commence petit à petit à entrer dans les stratégies du tourisme en France. Que faut-il savoir à ce propos ?

Un secteur en pleine croissance

Le tourisme vert est basé sur des activités qui respectent l’environnement. Plusieurs spécialistes affirment d’ailleurs que la France connait une importante activité en la matière. C’est du moins ce qu’en pense la responsable éditoriale des sites Babel Voyages et Voyages pour la planète. En France, il est possible de compter de plus en plus d’hébergements labellisés et des agences impliquées. Le secteur du tourisme écologique français a connu une augmentation comprise entre 10 et 20% au cours de ces dernières années.

Cette forme de tourisme ne manque pas d’attirer des touristes mais aussi des voyageurs français. Selon des chiffres fournis par l’Organisation Mondiale du Tourisme, 56% de ces personnes ne sont pas réticentes à payer plus pour passer des vacances écologiques. Par ailleurs, 50 millions sur les 173 millions de séjours annuels se déroulent dans des espaces naturels protégés. Ce sont principalement :

  •        Des parcs nationaux
  •        Des réserves naturelles

Douce mobilité

De façon pratique, le tourisme vert inclut et commence par le transport. En effet, les déplacements touristiques équivalent à 6% des émissions de gaz à effet de serre en France. Cela correspond à quelques 30 millions de gaz carbonique émis par année. Le but de l’écotourisme est donc de mettre en avant les transports qui respectent l’environnement. Plusieurs exemples existent comme les véloroutes et les voies vertes.

Un autre exemple illustre cette volonté de généraliser le tourisme vert en France. Il s’agit du parcours de 800 km La Loire à vélo. C’est au passage l’un des itinéraires cyclables les plus notables du pays. Ledit parcours côtoie la vallée du plus long fleuve français qui possède en plus une impressionnante réserve de trésors naturels. Le tourisme vert est donc résolument en marche puisque près de 900.000 cyclistes dont 300.000 étrangers l’utilisent par an.

Hébergement respectueux de l’environnement

Il existe une panoplie de labels en ce qui concerne l’hébergement. En voici quelques uns :

  •        L’écolabel Hôtels au naturel
  •        La Clé Verte

Des critères d’éligibilités sont clairement définis et les hôtels doivent s’y conformer pour être élus. Ils sont en rapport avec l’utilisation efficiente de l’eau et la réduction de la pollution. Vous n’aurez aucun mal à trouver en France des maisons d’hôtes qui allient gite et visite de fermes. Les vacanciers ont ainsi l’opportunité de découvrir le tourisme écologique, l’expérience de leurs hôtes et même les produits locaux de saison. Oui car le tourisme vert comporte également l’alimentation.

Une pluralité d’offres

Vous n’aurez aucun mal à trouver des vacances sur mesure dans le secteur de l’écotourisme. Les parcs nationaux et régionaux sont les premiers indexés. Ces sites drainent chaque année des millions de séjours et cela ira en croissant. Les touristes peuvent aussi choisir des lieux qui se sont vus décerner des labels. Il s’agit par exemple :

  •        Des plages Pavillon bleu
  •        Les communes qui détiennent le label Station verte
  •        Les stations de ski possédant une charte de développement durable

Au final, le tourisme vert a encore de beaux jours en France. Cela ne pourra que renforcer ce pays figurant parmi les meilleures destinations mondiales.